A l'occasion du Sommet International des Défenseur.e.s des Droits Humains (DDH) qui s'est tenu à Paris les 29, 30 et 31 octobre, nous avons réalisé des entretiens avec quatre défenseur.e.s accompagné.e.s par PBI. L'occasion de revenir sur leurs impressions quant à ce sommet mais aussi sur leur combat et leurs espoirs pour l'avenir.

 

Conférence le mardi 2 octobre à 19h au CICP (1er étage, salle verte)

 

La section française des Brigades de Paix Internationales est heureuse d’accueillir trois défenseur.e.s latino-américains le mardi 2 octobre pour une conférence sur le thème : "Défendre les droits humains en Amérique latine: regards croisés Mexique-Honduras-Colombie"

Consulter la [Partie I]

Point sur le contexte de travail et la lutte des défenseur.e.s de l'association ARCOÍRIS en faveur des droits LGBTQI+ des hondurien.ne.s

 

[Partie 1] Retour sur la situation de sécurité et du respect des droits des personnes et défenseur.e.s LGBTQI+ au Honduras. Situation de grande vulnérabilité doublée par la pandémie du COVID-19 et sa gestion. 

 

Lilian Lizeth Borjas est la secrétaire du Conseil régional du syndicat la Centrale nationale des Travailleurs agricoles (CNTC) de la communauté El Rodeo, El Negrito, Yoro, organisation accompagnée par PBI Honduras. Elle est confrontée aux lois qui cèdent les terres à des projets extractivistes et à des entreprises agro-industrielles, dont la mise en œuvre s’accompagne d’une violence extrême et d’actes d’intimidation.

Jeudi 14 novembre 2019, PBI France organise une conférence dans le cadre de la venue de la défenseure des droits humains hondurienne Esdra Sosa Sierra.

En compagnie de Sebastien Tuller (Amnesty International France), cette conférence permettra de parler de la discrimination, criminalisation et répression dont sont victimes les personnes LGBTIQ+ au Guatemala, Honduras et Salvador. Les intervenant.e.s parleront aussi de résistance et de la lutte pour atteindre et/ou faire respecter les droits des LGBTIQ+.

La défenseuse Gladys Lanza Ochoa est décédée le 20 septembre dernier à Tegucigalpa.

Gladys Lanza était la coordinatrice du Movimiento de Mujeres por la Paz Visitación Padilla, également connu sous le nom de "Las Chonas", une organisation fondée en 1984 et qui milite pour les droits des femmes et contre la violence et les inégalités fondées sur le sexe au Honduras.

La défenseuse Gladys Lanza Ochoa est décédée le 20 septembre dernier à Tegucigalpa.

Gladys Lanza était la coordinatrice du Movimiento de Mujeres por la Paz Visitación Padilla, également connu sous le nom de "Las Chonas", une organisation fondée en 1984 et qui milite pour les droits des femmes et contre la violence et les inégalités fondées sur le sexe au Honduras.

Guillermo López Lone fait partie de l’Association des Juges pour la Démocratie (AJD), une organisation fondée en 2006, afin de renforcer l’Etat de droit et les institutions démocratiques au Honduras, notamment le pouvoir judiciaire.

La défenseuse Gladys Lanza Ochoa est décédée le 20 septembre dernier à Tegucigalpa.

Gladys Lanza était la coordinatrice du Movimiento de Mujeres por la Paz Visitación Padilla, également connu sous le nom de "Las Chonas", une organisation fondée en 1984 et qui milite pour les droits des femmes et contre la violence et les inégalités fondées sur le sexe au Honduras.

Pages

S'abonner à Honduras