Lors d'une grève nationale, des membres de la Coordination paysanne centrale Chortí Nuevo Día (CCCND), basée à Camotán dans le département de Chiquimula et accompagnée par PBI, ont participé les 17 et 18 septembre dernier à une manifestation pacifique. Le matin du 18 septembre, PBI a été témoin du dispersement de cette manifestation par la violence. 200 policiers  sont rentrés dans la foule à l'aide d'armes à feu, de gaz lacrymogènes, de pierres et de bâtons.

Isabel Turuy Patzan est maire communautaire et originaire de la communauté El Pilar II, qui se trouve dans la municipalité de San Juan Sacatepéquez, située à une trentaine de kilomètres de la capitale Guatemala. Agé de 32 ans, il est devenu, depuis 2009, le porte-parole des douze communautés de San Juan Sacatepéquez, qui comptent près de 60 000 habitants en majorité mayas kaqchikeles dont 80% vivent de l’agriculture. Isabel est lui même floriculteur, spécialisé dans la production de roses.

PBI est très heureuse et soulagée que les autorités guatémaltèques aient décidé de révoquer l’annulation du permis de séjour de deux de nos volontaires dans le pays.

Après une réunion entre le Ministre de l'Intérieur guatémaltèque, M. Mauricio López Bonilla et des représentants de plusieurs ambassades européennes jeudi dernier, PBI a été informée qu’il y avait eu un malentendu fâcheux sur l'identité des deux volontaires.

Les Brigades de Paix Internationales (PBI) Guatemala souhaitent attirer votre attention et partager leur profonde préoccupation en raison de l’annulation du statut de résidence temporaire de deux des volontaires de PBI au Guatemala. Il s’agit d’une mesure prise par la Sous-direction des affaires étrangères de la Direction générale de la migration (DGM) du ministère de l’Intérieur, par le biais de deux résolutions du 1er juillet 2014, sans que les raisons ou les faits motivant cette décision ne soient mentionnés.

Des habitants des communautés de San José del Golfo et San Pedro Ayampuc, situées à 40 kilomètres de la capitale, occupaient pacifiquement, depuis mars 2012, l’entrée de la mine d’or El Tambor et en bloquaient ainsi l’accès. Le 23 mai 2014, les manifestants ont été violemment expulsés par les forces de la Police civile nationale (PNC).

Du 15 au 18 mai, le défenseur guatémaltèque Isabel Turuy Patzan était à Paris. Dès son arrivée, il a animé une réunion inter-associative en présence du Collectif Guatemala, du CCFD, d’Amnesty International, et de l’association France-Amérique latine.

Isabel Turuy Patzan a 32 ans, il est originaire de la communauté El Pilar II, municipalité de San Juan Sacatepéquez, située à une trentaine de kilomètres de Guatemala City. Floriculteur, ce père de 4 enfants a été élu maire communautaire d’El Pilar II en 2009.

Au Guatemala, comme en Colombie, la Haut Commissaire s’inquiète de la situation des défenseurs des droits humains

Dans ses deux rapports, Navi Pillay a relevé, entre autres, que défendre les droits de l’homme en Colombie ainsi qu’au Guatemala demeurait une activité dangereuse.

Pages

S'abonner à Guatemala