Le 29 juin 2016, la Cour supérieure de justice guatémaltèque a exigé que les travaux de construction de la mine d’or et d’argent de La Puya soient définitivement interrompus. Les juges ont en effet unanimement estimé que l’octroi du permis d’extraction constituait une violation des droits de la population locale.

Le père Alberto Franco est membre de l’ONG de droits de l’Homme Commission Inter-ecclésiale Justice et Paix (CIJP), accompagnée par PBI depuis 1994. Le travail de la Commission se centre sur l’accompagnement intégral et les processus communautaires dans les communautés et organisations afro descendantes, métisses et autochtones qui affirment leur droits de manière non-violente dans les zones affectés par le conflit armé et dans les zones où les droits humains et environnementaux sont constamment bafoués, face à l’implantation de mégaprojets économiques.

Suite à l'assassinat de la défenseure hondurienne Berta Caceres le 3 mars dernier, le député Noël Mamère a envoyé une question écrite au gouvernement, en collaboration avec PBI France, exprimant sa vive préoccupation après l'assassinat de Berta Caceres pour la défense des droits environnementaux au Honduras. 

Nous avions rencontré la collaboratrice de Monsieur Mamère en décembre dernier, lors de la visite du défenseur hondurien Donald Hernandez.

L'observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'homme publie un rapport sur le phénomène préoccupant de la criminalisation des défenseurs des droits humains en Amérique latine, la plupart du temps en lien avec des projets industriels et d'extraction des ressources naturelles.

Le rapport s'intéresse à huit pays d'Amérique latine, dont le Mexique, la Colombie, le Honduras et le Guatemala, pays où PBI accompagne de nombreux défenseurs victimes de criminalisation.

Communiqué Réseau France Colombie Solidarités

La signature des Accords de paix en Colombie est annoncée pour le 23 mars 2016. D’ici là, chaque semaine, le Réseau France Colombie Solidarités se propose de revenir sur chacun des 6 points à l’agenda et d’en analyser le contenu et les enjeux.

Situation à Guerrero

PBI exprime sa profonde préoccupation pour la sécurité du Centre des droits de l’Homme de la Montagne Tlachinollan, accompagné depuis 2003, et des autres organisations et personnes défenseures des droits de l’Homme, en particulier la Red Guerrerense de Organizaciones Civiles de Derechos Humanos et le Centre régional des droits de l’Homme José Maria Morelos y Pavon, qui accompagnent les étudiants de l’Ecole normale rurale « Raul Isidros Burgos » d’Ayotzinapa et les familles des 43 étudiants dispa

Le projet PBI Honduras qui a débuté l'année dernière a envoyé dans le cours de l'été son premier bulletin. Vous pourrez lire dans celui-ci les derniers développements du programme notamment en ce qui concerne les accompagnements protecteurs. PBI Honduras concentre, pour l'instant, son action principalement autour de deux thèmes qui correspondent également aux premiers accompagnements officiels:

- D'une part la défense du droit à la libre expression en soutenant la journaliste Dina Meza.

Isabel Turuy Patzan est maire communautaire et originaire de la communauté El Pilar II, qui se trouve dans la municipalité de San Juan Sacatepéquez, située à une trentaine de kilomètres de la capitale Guatemala. Agé de 32 ans, il est devenu, depuis 2009, le porte-parole des douze communautés de San Juan Sacatepéquez, qui comptent près de 60 000 habitants en majorité mayas kaqchikeles dont 80% vivent de l’agriculture. Isabel est lui même floriculteur, spécialisé dans la production de roses.

Pages

S'abonner à Droits économiques, culturels et sociaux