Ce dimanche 15 juin 2014, les Colombiens ont réélu Juan Manuel Santos au second tour présidentiel, lui permettant ainsi de poursuivre le processus de paix avec les guérillas d’extrême gauche, pour mettre fin au conflit armé qui a ravagé le pays pendant plus d’un demi-siècle. Les dialogues entre les FARC et l’Etat colombien ont commencé en 2012. En novembre 2013, ils ont réussi à se mettre d’accord sur l’un des sujets importants qui est la participation politique, avec notamment une garantie de participation politique directe pour les mouvements sociaux.

Le Frère Tomas Gonzalez lors de la réception du Prix franco-allemand "Gilberto Bosques" pour les droits de l'Homme

Des habitants des communautés de San José del Golfo et San Pedro Ayampuc, situées à 40 kilomètres de la capitale, occupaient pacifiquement, depuis mars 2012, l’entrée de la mine d’or El Tambor et en bloquaient ainsi l’accès. Le 23 mai 2014, les manifestants ont été violemment expulsés par les forces de la Police civile nationale (PNC).

PBI France organise une soirée projection-débat autour du film documentaire Pais Errante, le vendredi 20 juin à partir de 20h à Montreuil (Simplon.co, 55 rue de Vincennes). 

Du 15 au 18 mai, le défenseur guatémaltèque Isabel Turuy Patzan était à Paris. Dès son arrivée, il a animé une réunion inter-associative en présence du Collectif Guatemala, du CCFD, d’Amnesty International, et de l’association France-Amérique latine.

Le 20 février, PBI Colombia participait au Séminaire de la Délégation Européenne "Focus sur les droits de l'Homme" à Bruxelles, organisée par le Service européen pour l'action extérieure (SEAE). Le but de cette réunion internationale était de partager les bonnes pratiques et les défis rencontrés par PBI au cours des dix dernières années de travail sur le terrain depuis la mise en place en 2004 des Directives européennes relatives aux défenseur.e.s des droits de l'Homme. 

Isabel Turuy Patzan a 32 ans, il est originaire de la communauté El Pilar II, municipalité de San Juan Sacatepéquez, située à une trentaine de kilomètres de Guatemala City. Floriculteur, ce père de 4 enfants a été élu maire communautaire d’El Pilar II en 2009.

Le 22 juin 2012 était promulguée au Mexique la "loi sur la protection des personnes défenseur.e.s des droits de l'Homme et des journalistes". Elle instaurait la mise en place d'un "Mécanisme" de protection de ces acteurs fréquemment menacés du fait de leurs activités.

Le Projet existe depuis un peu plus d'un an. Il y a 5 volontaires : aux « anciennes », Belinda et Ingrid, se sont joints en janvier Tom, juriste, Emma et Nancy (recrutées lors de la formation qui a eu lieu en décembre 2013), qui ont remplacé Sabine et Tracy.

Les organisations signataires expriment leur vive préoccupation concernant les récents évènements liés au Mécanisme de protection des défenseur.e.s des droits de l’Homme et des journalistes au Mexique. Nous estimons que ces évènements pourraient être sources d’encore plus de risques pour les défenseurs des droits humains et les journalistes.

Pages

S'abonner à Défenseur.e.s des droits humains