Alors que le Guatemala a célébré en 2016 les 20 ans des Accords de Paix, la situation des défenseurs des droits de l’Homme y est encore très préoccupante. En Colombie, les attaques contre les défenseurs ne cessent d’augmenter depuis la résolution des négociations de paix entre le gouvernement et les FARC.

En partenariat avec PBI-France, la députée socialiste Françoise Duma, membre du groupe d'amitié France-Colombie, a ardesé une question écrite au Ministère des Affaires étrangères concernant l'augmentation des assassinats de défenseur.e.s des droits humains en Colombie. 

En partenariat avec PBI-France, la sénatrice communiste Laurence Cohen a adressé une question écrite au Ministre des Affaires étrangères (MAE) sur le rôle de la France dans le processus de paix en Colombie.

PBI France organise une journée d'initiation le samedi 28 janvier à Paris (10h-18h). 

Lieu: CICP, 21ter rue Voltaire, 75011 Paris

Cette journée vise à accueillir et orienter les personnes intéressées par la non-violence, la prise de décision au consensus, l'accompagnement international et la protection des droits de l'Homme. 

Guillermo López Lone fait partie de l’Association des Juges pour la Démocratie (AJD), une organisation fondée en 2006, afin de renforcer l’Etat de droit et les institutions démocratiques au Honduras, notamment le pouvoir judiciaire.

Reinaldo Villalba est membre du Collectif d’Avocats José Alvear Restrepo (CCAJAR), une organisation reconnue au niveau national et international qui défend depuis plus de 35 ans les droits humains et lutte contre l'impunité en Colombie.

PBI Colombie a demandé aux personnes accompagnées ce qu’elles pensaient des accords de paix et comment, selon elles, la situation pourrait changer dans le pays. Elles nous parlent de leurs attentes et de leurs espoirs face aux accords de la paix avec les FARC mais aussi des risques qui demeurent dans certaines régions.

Julia Adriana Figueroa Cortes, Colectivo de Abogados Luís Carlos Pérez (Collectif d’avocats Luís Carlos Pérez)

Suite à la mobilisation de la population (principalement des professeurs) de Oaxaca concernant des réformes éducatives, de violents affrontements ont eu lieu entre des manifestants et les forces de police le 19 juin. Le bilan est lourd : 8 exécutions extra-judiciaires, 25 arrestations arbitraires et une trentaine de blessés. PBI demande, entre autres, au gouvernement de respecter le droit de manifester.

Faites un don à PBI France pour nous aider à protéger les défenseurs des droits humains.

Nous lançons une campagne de don pour permettre à PBI France de poursuivre et d’amplifier ses activités. Notre rôle ici est essentiel pour permettre d’accompagner les défenseurs des droits humains menacés dans nos pays d’intervention. Le travail de terrain seul ne suffit pas, il doit être complété par un travail de diffusion et de plaidoyer en Europe et notamment en France.  Pour cela, nous avons besoin de faire venir ces défenseur.e.s en France pour informer et influencer les décideurs publics et sensibiliser le grand public.

Pages

S'abonner à Défenseur.e.s des droits humains