Être volontaire chez PBI, c’est contribuer à apporter un accompagnement physique et moral à des défenseur.e.s des droits humains ou des organisations locales confrontés à des attaques et des menaces en raison de leur travail légitime en faveur des droits humains. Cinq des sept programmes de PBI fonctionnent avec des équipes de volontaires : PBI Colombie, PBI Guatemala, PBI Honduras, PBI Kenya et PBI Mexique. Devenir volontaire ne s'improvise pas. Travailler à la protection des droits humains dans des pays où la vie des défenseur.e.s est en danger permanent doit être le fruit d'une longue réflexion sur soi-même et sur son action et d'une formation approfondie.

Le travail du volontaire

Même si chaque Programme possède ses propres particularités, le travail des volontaires suit globalement les mêmes priorités dans tous nos pays d'intervention :

- Offrir un accompagnement physique protecteur et dissuasif aux défenseur.e.s des droits humains, organisations ou individus menacés du fait de leur travail. Cet accompagnement physique se double généralement d'un soutien moral.

- Analyser la situation politique du pays et des régions d'intervention.

- Rencontrer les autorités locales, nationales et internationales pour les sensibiliser aux abus commis à l'encontre des organisations accompagnées par PBI.

- Animer des ateliers de renforcement des capacités pour les défenseur.e.s accompagnés (dans certains pays).

Ce que PBI offre au volontaire

- Une expérience de travail et de vie enrichissante au sein d'une organisation internationale qui travaille pour la protection des droits humains depuis plus de 30 ans.

- Une formation complète sur les droits humains et le travail de terrain.

- Une expérience de vie en groupe et de travail au sein d'une équipe multiculturelle.

- Le partage avec les organisations qui militent en faveur du respect des droits humains dans leurs pays.

Tous les Programmes couvrent le coût du billet d'avion vers le pays de destination, les déplacements liés au travail, les frais de nourriture et de logement, la souscription à une assurance, et offrent une indemnité supplémentaire mensuelle pour couvrir d'autres frais liés à la vie quotidienne.

Critères de sélection

- Compréhension et engagement en faveur de la non-violence.

- Savoir parler couramment espagnol pour les programmes latino-américains, et anglais pour le programme au Kenya.

- Connaissance de l'histoire, de la culture et des coutumes du pays où l'on souhaite travailler.

- Capacité à travailler dans une ambiance multiculturelle et avec des volontaires d'origines différentes.

- Être capable de travailler dans des conditions de stress important.

- Discrétion et diplomatie.

- Maturité.

- Engagement d'une année minimum (1,5 ans en Colombie).

Comment candidater ?

La première étape consiste à s'adresser au groupe national PBI France. Des journées de sensibilisation à la non-violence et au mandat de PBI sont organisées au cours de l'année. De plus, le groupe national pourra vous accompagner et vous aider tout au long de votre candidature.

La seconde étape consiste à déposer votre candidature. Chaque programme est autonome et responsable du recrutement de ses volontaires. Des appels à candidatures sont publiés, une à deux fois par an selon les programmes. Pour postulez, vous devez remplir et envoyer un formulaire spécifique et demander à des personnes de référence de vous recommander. Si vous passez cette première étape du recrutement, vous aurez ensuite un entretien téléphonique au cours duquel vous pourrez expliquer en détails vos motivations, vos expériences et votre conception de l'action de PBI. La 3ème étape du recrutement consiste à remplir des cahiers d'autoformation sur plusieurs semaines. La sélection des volontaires prend fin avec une semaine de formation-sélection lors de laquelle toutes les personnes retenues jusque-là se retrouvent. À la fin de cette semaine, le candidat ou la candidate informe si elle ou il est toujours intéressé ou non pour intégrer le programme en tant que volontaire, et les formateurs et formatrices lui donnent une réponse définitive.

Chaque formation a ses particularités en fonction du programme désiré, lesquelles sont précisées sur les pages Internet de chaque programme.

Appel à candidatures ouverts :

PBI Guatemala - Pas de recrutement ouvert pour le moment.

PBI Colombie - Pas de recrutement ouvert pour le moment.

PBI Honduras - Pas de recrutement ouvert pour le moment.

PBI Mexique - Pas de recrutement ouvert pour le moment.

PBI Kenya - Pas de recrutement ouvert pour le moment.

Témoignages de volontaires

« Il y a deux avantages au fait de posséder un passeport étranger dans une zone de conflit. Vous pouvez l’utiliser pour embarquer sans difficultés sur le prochain vol retour. Ou vous pouvez l’utiliser comme un outil pour aider à la protection des droits humains », Hans-Ulrich Krause, volontaire au sein de PBI Indonésie (programme clôturé)

« Comme l’ethnographe, le brigadiste doit être conscient que sa présence laisse des traces et que l’environnement dans lequel il vit le défie lui aussi, dans son identité culturelle, dans sa structure mentale et professionnelle », Maurizio Geri, volontaire italien pour le programme de PBI au Mexique.  

Retrouvez plus de témoignages dans nos Actualités.